Il est effectivement parfois difficile d’établir la différence sur le plan du style entre la destination sacrée ou profane d’une pièce lorsqu’elle est issue des compositeurs qui ont oeuvré de la Renaissance jusqu’au Romantisme.

L’orgue, par la richesse de ses sonorités, qui fait de lui un véritable orchestre, est l’instrument qui convient le mieux à l’art de l’improvisation, art de l’éphémère par excellence, donnant naissance à des constructions musicales majestueuses autant que fugitives, dans lesquelles l’artiste saisit et transcende l’émotion d’un moment, donne forme à un thème, dialogue avec d’autres musiciens ou commente un texte spirituel.

la MUSIQUE !!!